Processus de fabrication

  • Les granulés pigmentaires de polypropylène ou polyéthylène, appelés les polymères sont chauffés jusqu’à obtention d’une pâte à laquelle est ajouté un stabilisateur UV et de chaleur [antirétrécissement]
  • La masse liquide est extrudée, ou
    1. passé à travers une plaque composée de petits trous ce qui entraîne l’apparition de « monofilaments ».
    2. ou sur un film ultramince qui est découpé en petites bandes et pourvu de fente de manière à laisser apparaître une structure en forme de ruche d’abeille, ce qu’on appelle les « fils fibrillés ».                    
  • Les fibres synthétiques peuvent éventuellement être bouclées ou frisées;
  • Sur un textile tissé en propylène à UV stabilisé, les brindilles de fibres synthétiques sont tuftées en boucle puis latexées sur le dos, les boucles sont ensuite coupées et le tapis tufté perforé;
  • L’épaisseur des aiguilles [par ex. 3/8”] détermine le nombre de tufts par mètre courant [par ex. 200], la quantité de nœuds [donc 21.000] et le poids [en moyenne entre 2 et 4 kg] par m2;
  • Au cours du séchage à 90º°C, l’enrobage de latex durcit;
  • Il existe des variantes dans la longueur des brins [de quelques millimètres à 6-7 cm] et dans la couleur [plusieurs teintes de vert, imitation d’argile rouge-brun pour le court de tennis ou même blanc, jaune et bleu pour, entre autres, la délimitation];
  • Les rouleaux peuvent être de 5 mètres de large à 70 mètres de long.

Vous n’avez pas trouvé ?

Laissez vos coordonnées ci-dessous,
et nous vous rappellerons.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez les conditions citées sur ce site et nos Conditions Générales.